L’UNSA-PROASSMAT en discussion avec Jean Christophe COMBE, ministre des Solidarités

Publié le 12 novembre 2022par DELTON

Action syndicale

Le 8 novembre, les responsables de l’UNSA PROASSMAT ont échangé avec Jean Christophe COMBE, ministre des Solidarités.

Ce dernier tenait à rencontrer les organisations syndicales représentatives et les principales associations d’assistants maternels pour s’excuser de son erreur à l’Assemblée nationale [1] qu’il a expliqué en partie par la longueur des débats (plus de 10 h) et la fatigue. Il a néanmoins reconnu mal connaitre notre secteur mais compte y remédier rapidement en visitant plusieurs assistants maternels chez eux.

Après un discours liminaire où il affirme que les services de l’Etat comptent faire appliquer les textes sur l’agrément auprès des PMI notamment pour supprimer les limitations d’âge, il nous a invité à réagir sur quatre grands thèmes :

  • La professionnalisation du métier
  • Exercer en collectivité
  • Les relations avec les parents
  • Les relations avec les administrations
  • Nos actions sont connues puisque, avant de faire un tour de table, il a rappelé les travaux de l’UNSA PROASSMAT, avec le plaidoyer et le baromètre de la qualité de vie au travail.

Depuis 2011, notre organisation milite pour la mise en place d’un fonds de garantie de paiement des salaires, en expliquant la problématique et en demandant inlassablement des mesures pour y remédier. Sur ce point important, les esprits ont évolué et il semble que les pouvoirs publics soient enfin déterminés à engager des travaux sérieux sur le sujet !

De notre côté, en réunion de branche avec la FEPEM nous demandons également d’agir en ce sens en prévoyant une cotisation forfaitaire pour tous les employeurs.

De même notre forte revendication pour harmoniser le CMG avec l’aide reçue par l’accueil collectif va aboutir par une réforme qui sera mise en œuvre par un groupe de travail dont nous ferons partie.

Nous avons également longuement expliqué la pression subie par les professionnels de la part des PMI qui n’hésitent pas pour certaines à faire du chantage (oral) pour maintenir les restrictions d’âge (vous signez ce document sinon nous exigeons des aménagements coûteux de votre maison comme changer votre clôture, remplacer les lits parapluie par des lits à barreaux etc.)

Nous avons rappelé les failles de Pajemploi, les tracasseries des parents de plus en plus exigeants… Pas étonnant dans ce contexte que les assistants maternels soient nombreux à arrêter le métier.

Le ministre s’est engagé à organiser régulièrement de telles rencontres et de nous associer aux travaux en cours et à venir.

A noter que si nous soulignons le consensus des organisations syndicales sur l’essentiel, nous devons déplorer la position de certaines associations présentes qui ont manifesté leur désaccord à un fonds de garantie de paiement des salaires ainsi qu’à la réforme du CMG, alors qu’elles sont censées défendre les intérêts des assistants maternels.

[1Le 28 octobre, il avait affirmé : « Une assistante maternelle gagne en moyenne un Smic par enfant gardé, en général elle en garde trois », indiquant que le salaire moyen d’une assistante maternelle était donc de 3 Smic

Connexion adhérent
Recevez notre newsletter

Repères pro

Informations au 1er août 2022

  • Smic horaire: 11.0700€
  • Tarif min: 3.11€
  • Maximum journalier à ne pas dépasser: 55.3500€
  • Indemnité d'entretien
    • 2.65€ minimum par journée de travail jusqu'à 6h51
    • Pour 9h : 3.5460€
    • 0.3940€ par heure d'accueil au-delà de 9h
  • Pour passer du net au brut
    • 0.7812 (0.7682 pour l'Alsace) hors HC et HS
    • 0.8813 (0.8813 pour l'Alsace) pour les HC et HS